topblog Ivoire blogs

29/11/2012

Guinée infos...

Coucou, voici un petit résumé des infos en provenance de Guinée.

Bonne lecture

Un avion russe Iliouchine Il-76 avec 36,5 tonnes d'aide humanitaire s'est posé mercredi à






Le problème des coupeurs de route est devenu récurrent sur certains axes routiers reliant la capitale aux villes de l'intérieur.

Dans le meilleur des cas, les voyageurs sont dépouillés de tous leurs biens et dans le pire des cas, ils sont tués par les malfrats qui sévicent le long de ces routes à haute fréquentation.

Il se trouve que ces bandits agissent TRÈS SOUVENT aux environs de Mamou (TRÈS SOUVENT) notamment, du fait que cette ville soit un grand carrefour qui dessert la plupart des autres capitales régionales ou grandes villes.

Dès lors, certaines mesures préventives et même dissuasives peuvent être prises à savoir :

1 - Organiser des patrouilles régulières de la gendarmerie dans ces zones et particulièrement de la nuit au petit matin;
2 - Les gendarmes se font passer pour des passagers en empruntant, en tenue civile, ces mêmes axes à proximité immédiate de Mamou (Faranah/Mamou par exemple et dans le sens du retour, Kissidougou/Mamou...) et de préférence la nuit, car les habitudes des malfrats sont connus.

Le calvaire des voyageurs sur les axes incriminés ne date pas d'aujourd'hui et tous les grands voyageurs vous diront qu'ils ont découvert au petit matin, un jour ou l'autre, leurs sacs de voyages déchirés et vidés de son contenu dans les gares voitures de Mamou (où les taxis et même des familles au cours de long voyage avaient l'habitude de passer la nuit pour se reposer) : C'était déjà les années 1980/1990. Seulement à l'époque, les bandits se contentaient de voler; mais ne tuaient pas.

3 - Plusieurs gendarmeries mobiles peuvent également être créées dans cette zone particulièrement dangereuse pour les passagers avec la mise en place de numéros verts dédiés pour alerter rapidement ces compagnies mobiles.

Ce fléau doit être combattu avec la dernière énergie et l'Etat devrait y mettre encore plus de moyens pour renforcer les capacités dans cette zone.

Ces précautions sont valables pour la ville de Conakry notamment, sur l'axe dangereux de Ratoma/Kippé; Hamdallaye/Bambéto/Cosa...Enco5... jusqu'à ANTAG...

Les commentaires sont fermés.