topblog Ivoire blogs

18/01/2013

COMMUNIQUE PRESSE : suite arrestation Charles Blé Goudé

 

Paris, le 18 janvier 2013 - Suite à l’arrestation du président du Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (Cojep), M. Charles Blé Goudé, le 17 janvier 2013, à Accra-Tema (Ghana), un Comité de la défense de l'ancien ministre ivoirien vient d'être constitué par les dirigeants de son mouvement politique ainsi que des proches.

 

Ce Comité est placé sous la supervision générale de M. Patrice Kouté, président du Cojep-Europe, et représentant personnel de M. Charles Blé Goudé en Europe, et Me Seri Zokou, avocat à Bruxelles.

 

Me Nick Kaufman, avocat Israélien, a été choisi pour représenter les intérêts de Charles Blé Goudé et coordonner sa défense. Il collaborera avec des confrères ghanéens. Le pool d’avocats sera bientôt renforcé par des Ivoiriens, Sénégalais, Congolais et Américains ;

 

M. Toussaint Alain, ex-conseiller du président Laurent Gbagbo, assurera les relations médias ainsi que le lobbying politique et diplomatique avec M. Topla Balié, directeur exécutif de Côte d’Ivoire Coalition, Inc (USA), et une assistante ;

 

MM. Dakouri Richard et Ahoua Stallone sont chargés des relations avec les autorités politiques et judiciaires ghanéennes et les exilés politiques ivoiriens à Accra.

 

Enfin, M. Zap Krasso, représentant en France du Cojep, et Armand Dago, secrétaire Général du Cojep France, et M. Abel Naki, président du CRI-Panafricain, sont chargés des relations avec les partis politiques et les organisations de la Résistance ivoirienne et panafricaine.

 

M. Jena-Claude Gnahoua est chargé de la mobilisation des Ivoiriens et autres organisations et Associations de la Suisse.

 

MM. Nick Debessous et Jacob Bahi sont chargés de la mobilisation des Ivoiriens et autres associations/organisations au Royaume-Uni.

 

Le Comité de la défense

de Charles Blé Goudé

 

Contacts :

 

M. Patrice Kouté (Londres) - 00 44 77 69 34 18 19 / Email : obouzobo@hotmail.com

M. Toussaint Alain (Paris) - 00 33 6 05 57 27 89 / E-mail : fnsp.abidjan@gmail.com

Commentaires

Il est important de résoudre tous les problèmes ivoiriens, voir africains par la discussion, le dialogue et que la loi soit le miroir de tout comportement des africains pour éviter les interventions des armes que nous ne savons pas fabriquer mais que les hommes blancs sont prêts à utiliser pour nous ruiner. Eux-mêmes ne s'en servent pas pour résoudre leurs différents depuis la guerre mondiale, parce qu'ils savent que les armes sont dangereuses, mais ne résolvent que les problèmes de ceux qui les fabriquent et non de ceux qui les utilisent.

Écrit par : pasteur doué | 22/01/2013

Les commentaires sont fermés.