topblog Ivoire blogs

29/01/2013

Jeux en ligne : qui veut gagner des millions [d'accros] ?

 

 

 

 

 

 

 

 


Jacques DRAUSSIN

LE MEILLEUR DU FIFDA : FESTIVAL INTERNATIONAL DES FILMS DE LA DIASPORA AFRICAINE

Le meilleur du FIFDA (Festival International des Films de la Diaspora Africaine) est un ciné-club organisé par L’association Lovita et l’association Festival des Films de la Diaspora Africaine en collaboration avec le cinéma Action Christine.

L’Association Lovita est une association à but non lucratif qui œuvre pour la promotion du cinéma africain en Europe. Pour encourager les salles françaises à inclure les films africains dans leur programmation, l’association organise fréquemment des ciné-clubs en collaboration avec les réalisateurs ou les distributeurs de films africains.


FIFDA a été conçu et organisé par l’association Festival de Films de la Diaspora Africaine. Cette association à but non lucratif a un projet social et culturel dont l’objectif est d’élargir l’intérêt pour les cinémas d’Afrique et le cinéma de tous ceux qui, partout dans le monde, tracent leur origine en Afrique. Une distinction autant marquée dans la sélection de films qui incitent à poser un regard différent sur des œuvres s’intéressant aux cultures de l’Afrique et de la diaspora africaine, quelle que soit l’origine ou la nationalité du cinéaste

Face au succès des deux précédentes éditions qui se sont tenues à Paris en 2011 et en 2012 et pour satisfaire la forte demande du public, l’Association Festival de Films de la Diaspora Africaine s’associe avec l’association Lovita, pour organiser le ciné-club le meilleur du FIFDA.

 

Du 17 janvier au 20 juins 2013, les six meilleurs films issus de la programmation du FIFDA seront projetés au cinéma Action Christine

 

PROGRAMME

 

 

 

 
MUSULMAN (Mooz-Lum) de Qasim Basir (États-Unis, 2011)
Elevé par une famille musulmane orthodoxe, un jeune afro-américain découvre à travers sa nouvelle vie universitaire en campus un monde et une vie sociale qu’il n’avait jamais connu jusque-là. A la suite du 11 septembre, il doit faire face à son passé et prendre une des plus importantes décisions de sa vie.
Jeudi 17 janvier 2013 @ 20h 30

 

 

 

 
UNE FEMME PAS COMME LES AUTRES de Adboulaye Dao (Burkina Faso, 2009, 101mins, comédie en français)
Trompée dans son propre lit conjugal par un homme avec qui elle vit depuis sept ans, Mina dirigeante d'entreprise prospère, décide de prendre un deuxième mari. Le couple survivra t’il à cette épreuve ?
Jeudi 14 février 2013 @ 20h 30

 

 

 

 
UN SEUL PEUPLE (Wan Pipel) de Pim de la Parra (Surinam/Pays-Bas, 1976, néerlandais/hindi/)
Roy est un jeune noir surinamais qui étudie à Amsterdam. Quand il apprend que sa mère est mourante, il emprunte de l'argent à son amie néerlandaise et retourne dans son pays natal. Sur place, il scandalise tout le monde quand il entame une relation avec Rubia, une jeune hindou. Roy se retrouve face à un dilemme : rester avec Rubia au Suriname, ou retourner aux Pays-Bas.
Jeudi 21 mars 2013 @ 20h 30

 

 

 

 
Comment conquérir l'Amérique en une nuit de Dany Laferrière
(Canada/Haiti, 2004, 96mins, comédie, français)
Fraîchement arrivé à Montréal avec pour mission de conquérir l’Amérique en charmant une femme blonde, Gégé, jeune Haïtien dans la trentaine débarque chez Fanfan, son oncle casanier qui a troqué la poésie contre un bon vieux taxi. En l’espace d’une nuit qui se terminera de façon inattendue, Gégé et Fanfan, tenteront donc de conquérir... l’Amérique !
Jeudi 18 avril 2013 @ 20h 30

 

 

 

 
ASHAKARA de Gérard Louvin (Burkina Faso/Togo/Suisse/France, 1991, 90mins, drame, français)
Dodi, une guérisseuse des montagnes togolaises, possède un remède efficace contre une grave maladie. Son frère, le Dr Kara, médecin aussi brillant que têtu, veut produire le médicament à grande échelle en Afrique. Il devra se battre contre un trust européen qui distribue un produit concurrent, bien plus cher.
Jeudi 16 mai 2013 @ 20h 30

 

 

 

 
LA BANANE de Franck Belieu (Cameroun, 2011, documentaire, Français)
Ce documentaire expose l'impact négatif sur les communautés locales des agissements d’un gouvernement qui favorise les multinationales et leurs profits au détriment des populations locales qui subissent pauvreté, pollution et maladies liées à l’utilisation de dangereux pesticides.
Jeudi 20 juin 2013 @ 20h 30

Programme « Urgences de la Recherche » de la Fondation pour la Recherche Médicale :

 

14 projets de recherche lancés pour permettre  de mieux comprendre les maladies mitochondriales.
 
A Paris le 29 janvier 2013 – Dans le cadre de son programme « Urgences de la Recherche », la Fondation pour la Recherche médicale a sélectionné 14 projets de recherche innovants sur les aspects moléculaires et cellulaires des pathologies mitochondriales. Des travaux qui ont notamment pour objectif de comprendre les maladies mitochondriales afin d’améliorer leur diagnostic et de favoriser le développement de traitements curatifs et plus largement de mieux évaluer le rôle des mitochondries dans d’autres pathologies plus fréquentes.  Grâce aux donateurs de la FRM, plus de 3 millions d’euros sont engagés pour soutenir ce domaine de la recherche pluridisciplinaire.

 
Minuscules structures présentes en grand nombre dans nos cellules, les mitochondries ont deux caractéristiques essentielles : elles jouent un rôle central dans le métabolisme énergétique cellulaire et possèdent leur propre génome. Elles ont également d’autres rôles et sont notamment des acteurs clés de la mort et de la prolifération de certaines cellules.
Leur dysfonctionnement, qu’il soit héréditaire ou acquis, est à l’origine de nombreuses pathologies humaines, certaines très sévères, rares ou communes, touchant à la fois les enfants et les adultes et affectant de nombreux tissus et organes : muscles, cœur, œil, cerveau…
 
Alors que des liens de plus en plus précis commencent à être évoqués entre anomalies mitochondriales et maladies cardiaques, cancer, maladies métaboliques et même certains cas de maladies neurodégénératives comme Parkinson ou Alzheimer, les mitochondries bénéficient aujourd’hui d’un regain d’intérêt de la part de la communauté scientifique. Via son programme « Urgences », la Fondation pour la Recherche Médicale intervient chaque année dans des domaines de la recherche jugés trop peu explorés ou trop peu soutenus au regard de l’importance des enjeux. C’est dans ce cadre qu’elle a lancé, en 2012, un appel d’offres pour soutenir des projets sur tous les aspects moléculaires et cellulaires des pathologies mitochondriales.
 
« Comme tous nos appels à projets thématiques, il émane d’une recommandation du Comité de la recherche, qui avait identifié ce domaine scientifique comme prioritaire. Car, au-delà des maladies mitochondriales héréditaires, nous sommes face à un nombre croissant d’études qui montrent une implication des mitochondries dans des pathologies très répandues. Cela justifie la nécessité de soutenir une véritable recherche fondamentale en la matière. » Explique Valérie Lemarchandel, directrice des affaires scientifiques de la Fondation.
 
De l’identification des gènes responsables de maladies mitochondriales héréditaires, à l’évaluation du rôle des mitochondries dans les mécanismes de destruction du cœur au cours d’un infarctus du myocarde, les projets de recherche innovants, soutenus par la Fondation pour la Recherche Médicale, servent de nombreux domaines de la médecine.
 
Vous trouverez en pièce-jointe un dossier de presse qui présente :
-       les enjeux de la recherche sur les mitochondries ;
-        les lauréats de l’appel à projets ;
-       la présentation de trois projets lauréats particulièrement innovants.
 
   
A propos de la Fondation pour la Recherche Médicale
Principal partenaire caritatif de la recherche médicale publique française, la Fondation pour la Recherche Médicale est la seule organisation à but non lucratif engagée dans tous les secteurs de la recherche médicale : maladies neurologiques, maladies infectieuses, maladies cardiovasculaires, cancers… Elle a pour ambition de développer une recherche de pointe au service de la santé de tous. Chaque année, plus de 750 équipes de recherche bénéficient du soutien de la Fondation. La FRM est reconnue d’utilité publique et membre du Comité de la Charte du don en confiance. Elle agit en toute indépendance grâce au soutien régulier de plus de 400 000 donateurs.

Pour plus d’informations : www.frm.org