topblog Ivoire blogs

16/10/2013

Deuxième édition du concours VIH Pocket Films

 

Ce concours -dont l’objectif est d’informer les jeunes sur le VIH et les sensibiliser aux risques sexuels- concerne les 15-25 ans qui sont invités à réaliser une courte vidéos (2 minutes) sur le VIH à partir de leur téléphone portable. Seuls ou en groupe, les participants peuvent déposer leur vidéo jusqu'au 31 janvier 2014 sur www.sidaction.org


 

Un jury, composé de professionnels de l'audiovisuel, de la communication et de la lutte contre le sida, sélectionnera les vidéos gagnantes à l'occasion du Sidaction 2014.


Les vidéos gagnantes seront intégrées sur un DVD pédagogique qui sera diffusé à plus de 19 000 structures accueillant des jeunes à l'occasion du 1er décembre 2014, journée mondiale de lutte contre le sida.

 Retrouvez la suite de l'article :

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/956519-.html


L’affiche du concours VIH Pocket Films 2013 : https://www.sidaction.org/e_img/chapitres/affiche_vihpocketfilms_2013.jpg

 

 

 

 

15/10/2013

A lire dans le +du NouvelOBS : Prévention santé que font les acteurs concernés

Les assureurs complémentaires ont un rôle indéniable à jouer dans le domaine de la prévention santé. Mais au final quelle place lui accordent-ils vraiment ? Quelles actions mènent-ils ?
 

Selon l'auteur de l'article, la durée de fidélité des assurés tournerait autour de 7 ans.... ce qui constituerait un frein à la mise en place d'une vraie politique de prévention dont les résultats s'observent sur le long terme.

 

Dans les faits les organismes complémentaires soutiennent les actions mises en place par le régime obligatoire et développent quelques actions spécifiques, en particulier dans les structures professionnelles pour lesquelles les durées d’adhésion sont plus longues.

Ainsi chez BTP, il existe une structure dédiée, l’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP) qui mène actuellement une expérimentation en collaboration avec un laboratoire pharmaceutique sur l’AVC dans le Nord-Pas de Calais.

Force est de reconnaître que le poids économique de la prévention, constitue un frein, d’autant que l’interdiction d’accès aux données de santé ne permet pas  aux assureurs complémentaires d’en mesurer l’efficacité !



A chacun son avis.

La prévention ne devrait-elle pas concerner tous les acteurs de santé et au 1er chef, chacun de nous !
 

 

 

14/10/2013

Martin ZIGUELE INVITE DE LA FONDATION JEAN JAURES

La principale attente des Centrafricains aujourd’hui est la sécurité. L’insécurité qui était latente depuis plusieurs années s’est très gravement dégradée depuis décembre dernier, avec le déclenchement des hostilités par la coalition rebelle Seleka qui a abouti à sa prise de pouvoir le 24 mars 2013, avec le renversement de François Bozizé.

La crise sécuritaire et humanitaire en Centrafrique a été évoquée lors des travaux de la 68ème Assemblée générale des Nations unies du 24 au 25 septembre 2013 à New York. Le président français François Hollande, à travers son allocution devant les 193 chefs d’État et de gouvernement présents, a personnellement et fortement plaidé pour une aide massive et rapide de la communauté internationale en faveur de la République centrafricaine.

Il faut souligner que, auparavant, le président Hollande avait été sollicité en ce sens par les autorités non seulement de la transition centrafricaine, mais également par celles des États membres de la sous-région d’Afrique centrale et de l’Union africaine.

Le 25 septembre 2013, en marge de l’Assemblée générale, une réunion ministérielle a même rassemblé la France, l’Union européenne, l’ONU, les États-Unis, l’Union africaine et les pays voisins de la Centrafrique. Cette assise a d’ores et déjà abouti à l’engagement des Nations unies d’agir, en deux temps, pour contribuer à mettre fin aux exactions ravageant la Centrafrique depuis le 24 mars 2013 dans le sillage de la chute du régime de François Bozizé :


NOTE n° 191 - Fondation Jean-Jaurès - 3 octobre 2013 - page 1

www.jean-jaures.org



ob_8c5c173022e35beb107ed5d58e179285_martin-ziguele.JPG

Martin Ziguélé*

* Président du MLPC, ancien Premier ministre de la République centrafricaine

République

de centrafricaine :

la transition,

malgré

l’insécurité


AVERTISSEMENT : La mission de la Fondation Jean-Jaurès est de faire vivre le débat public et de concourir ainsi à la rénovation de la pensée socialiste. Elle publie donc les analyses et les propositions dont l’intérêt du thème, l’originalité de la problématique ou la qualité de l’argumentation contribuent à atteindre cet objectif, sans pour autant nécessairement reprendre à son compte chacune d’entre elles.